Second War,Guerre Moderne et Moyen-Orient

1939-2015
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Il faut sauver le soldat Ryan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moché Ben Elieser
Admin


Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Il faut sauver le soldat Ryan.   Mer 18 Mar 2009, 21:32

6 juin 1944, jour historique du débarquement en Normandie et début de la libération de l'Europe de l’Ouest. Ce matin du 6 juin, les troupes alliées se préparent à débarquer sur les plages normandes dont Omaha Beach qui sera surnommée Bloody Omaha, "Omaha La Sanglante". Sur ce secteur, un ennemi non prévu et non repéré par la Résistance est arrivé du front de l'Est : il s'agit de la 352ème division d'infanterie allemande, la plus aguerrie de toutes les D.I allemandes dans le Cotentin… De plus, les bombardements aériens et navals alliés ont été inefficaces et la vague d'assaut américaine va devoir affronter des défenses allemandes quasi intactes.

Le capitaine Miller qui est le chef d'une compagnie de rangers fait partie des troupes de débarquement américaines sur Omaha. Il est accompagné du sergent Horvarth, le tireur d'élite Jackson et d'autres membres de son unité. Lorsqu'ils débarquent, ils sont de la première vague d'assaut. C'est un véritable carnage sous un déluge de feu ahurissant. Mais Miller parvient miraculeusement à s'en sortir vivant. Mais à quel prix ? Il en ressort choqué mais déterminé. Une fois la plage nettoyée et la tête de pont établie avec la jonction avec Utah Beach, le capitaine se voit confier une mission de premier ordre. Sur les plages, deux des quatre frères Ryan sont mort au combat. Un à Omaha Beach et l'autre sur Utah Beach. Le troisième est mort, en Nouvelle-Guinée dans la guerre du Pacifique. Quant au quatrième, qui fait partie de la 101e division aéroportée américaine, on ne sait pas s'il a survécu à son largage sur le Cotentin en territoire ennemi. Le but de Miller et de son unité est clair : ramener la seconde classe James Francis Ryan à sa famille en vie... Une expédition part alors à sa recherche à travers le bocage normand. Entre-temps plusieurs questions se posent : est ce que la seconde classe Ryan est en vie et s'il ne l'est pas, pourquoi risquer des vies pour un seul homme présumé disparu ?

Une mise en scène réaliste et tristement choquante, au souvenir des soldats qui se sont battus en France pour libérer l'Europe de l'emprise nazie. Une démonstration de cohésion de groupe au beau milieu d'une guerre faisant ses derniers pas.



http://www.dailymotion.com/video/x1mysc_il-faut-sauver-le-soldat-ryan_events
Revenir en haut Aller en bas
husky
First Sergent
First Sergent


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 43
Localisation : Quebec

MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ryan.   Mer 18 Mar 2009, 22:53

Hello
J'ai trouver une liste d'erreur commis dans ce film , mais bon faut pas s'alarmer , il s'agit ici de ce détendre et de prendre tout ca avec un grain de sel , ca reste tout de meme un excellent film.Mais interessant a lire.

Continuité
Le fils de Ryan, à 30 cm de sa fille en blanc, s'apprête à faire une photo quand il croise un couple. Le plan suivant, il est d'une part, très écarté de sa fille et d'autre part, le même couple est devant lui. Idem pour trois personnes asiatiques croisées par Ryan à 00h01m26, disparaissant ensuite pour réapparaître devant lui à 00h01h38... (Eric V.)
Minutage 00:01:37


Observation
Millers évoque clairement (durant le briefing sur la défense de ramel)le fait que le groupe de G.I ne dispose que de de mitrailleuse calibre 30.Ils disposent la premiere dans le clocher avec jackson et la deuxieme dans un angle en tire croisé avec celui du clocher , les deux mitrailleuses sont donc en place,or lorsque Upam et Melich vont prendre des munition pour la deuxieme mitrailleuse on voit un soldat se promener avec une troisieme mitrailleuse de calibre 30... (Willy Flageollet)
Minutage 00:02:00


Tournage
Avant que les américains ne débarquement , on voit une lumière de l'équipe de tournage se refléter sur le casque de John Miller. (Inconnu)
Minutage 00:05:00


Observation
Lors du débarquement, quand Miller reste abasourdi par ce qu'il voit et qu'il n'y a pas plus de son, il ramasse son casque plein d'eau toute rouge. Or, selon les anciens combattants, l'eau n'était pas rouge mais noire à cause de la vase que faisaient remonter les obus, et parfois rose à cause de l'action du sel sur le sang. (Jo Cazz)
Minutage 00:05:00


Observation
Spielberg a mis les obstacles à l'envers. Sur la plage des troncs d'arbre étaient enfoncés dans le sable et dressée légèrement sur des pieux la partie relevée était dirigée vers la côte contrairement a ce qui est montré dans le film dans la scène du débarquement. Les péniches étaient censés "montées" dessus pour exploser ou s'ouvrir les flancs à cause de mines. (Duval Olivier)
Minutage 00:06:00


Continuité
Le capitaine Miller remet son casque sur la tête, on peut voir qu'il est sur la plage car il y a peu d'eau mais quand il sort de sa torpeur lorsqu'on l'appelle, il se trouve dans la mer avec de l'eau à mi corps. (Anonyme)
Minutage 00:10:00


Continuité
Lorsque la caméra se trouve du coté allemand, on distingue beaucoup moins de morts américains que lorsqu'elle est coté américain. (Anonyme)
Minutage 00:10:00


Continuité
Un soldat du génie dit à Miller de dégager la plage, il tient à la main un détonateur filaire pourtant sur la scène suivante il le sort de son casque. (Anonyme)
Minutage 00:11:00


Tournage
Pendant le débarquement, un groupe d'infirmier est en train de soigner un blessé, parmis eux il y a le jeune Wade alors qu'ils essaient de sauver le soldat, un médecin se prend une balle dans sa gourde qui se met à fuir. De l'eau sort pendant quelques secondes puis c'est du sang, bizarre !!!! Surement une volonté de Spielberg pour que cela face plus de sang sur la plage. (rangers 30)
Minutage 00:14:00


Observation
Rangers 30 dit dans son commentaire: "Pendant le débarquement, un groupe d'infirmier est en train de soigner un blessé, parmis eux il y a le jeune Wade alors qu'ils essaient de sauver le soldat, un médecin se prend une balle dans sa gourde qui se met à fuir. De l'eau sort pendant quelques secondes puis c'est du sang, bizarre !!!! Surement une volonté de Spielberg pour que cela face plus de sang sur la plage. (rangers 30)" Or, c'est logique. La gourde finit bien par laisser passer du sang parce que la balle l'a traversée de part en part, blessant l'infirmier qui entreprend d'ailleurs de mettre un pansement sur sa blessure. On le voit mettre sa main dans son pantalon. Spielberg a simplement été visuel. (Inconnu)
Minutage 00:14:00


Observation
Pendant le débarquement, on voit la mer rouge de sang, or, à Omaha Beach, la mer était noire à cause des obus : ils répandaient leur poudre et faisaient remonter la vase. (clément)
Minutage 00:15:00


Continuité
Pendant qu'un soldat dit à miller qu'ils se font massacrer, à l'arrière-plan, on voit la scène d'une explosion et les soldats rassembler les armes et munitions. On revoit cette scène sous un autre angle juste après. (JBR)
Minutage 00:16:00


Observation
Miller tutoie le sergent Horvath alors que toutes les scènes précédentes, il le vouvoyait. (Anonyme)
Minutage 00:20:00


Observation
Reiben donne une grenade à Horvath, tous les deux lancent leur grenade au loin, pourtant une seule éclate et en plus juste derrière le mur. (Anonyme)
Minutage 00:22:00


Observation
La caméra survole le bord de mer du débarquement jonché de cadavres, entre-autre, elle vient s'attarder sur l'un des frères de Ryan. Curieusement, il n'y a pas un seul mort sur la plage a qui il manque une jambe , un bras ou qui soit evisceré alors que la bataille a été une véritable boucherie. (syl)
Minutage 00:27:00


Continuité
le caporal Upham dit à Miller qu'il n'a jamais été au combat et n'a pas tenu d'arme depuis ses classes pourtant vers 9'30"" on le voit débarquer avec les rangers et il demande "quel est le point de ralliement ?" (Anonyme)
Minutage 00:37:00


Continuité
Dans la même scène, Upham fait tomber les casques et autres objets qui sont sur une étagère pourtant quand il retourne chercher son casque à la demande de Miller tout est de nouveau en place. (Anonyme)
Minutage 00:37:00


Observation
Miller dit à Upham de rester avec le sergent Horvath, si bien qu'on voit Upham se blottir comme un pleutre contre Horvath. Mais juste après on voit Upham se comporter normalement avec la troupe sans aucun signe de lâcheté. (Anonyme)
Minutage 00:47:00


Continuité
Le groupe du capitaine Miller entre sous le pluie dans un petit village, là il rencontre un groupe de la 101ème, miller explique la situation et ils décident de partir rechercher ryan,lorsqu'à la 47ème min le sous off para perd sa corde qui était dans sa musette m36 et comme par magie, au plan suivant, la corde est revenu à sa place. (rangers 30)
Minutage 00:47:00


Anachronisme
Dans le village en ruine, la voiture a une immatriculation datant de 1954 alors que nous sommes en juin 1944. (Alain LOUIS)
Minutage 00:50:00


Anachronisme
Le capitaine Miller demande au capitaine Amil s'il n'y aurait pas dans la ville un hôtel " genre 3étoiles" or la classification des hôtels (aux USA) en étoiles date des années 50 et en France beaucoup plus tard...! (Anonyme)
Minutage 01:02:00


Continuité
3 soldats du commando vont essayer de rechercher Ryan parmi les plaques de soldats tués, de ce fait ils se dirigent vers trois caisses éparpillées au sol 1 grise et 2 jaunes mais sur le plan rapproché une caisse jaune se situe sur la grise et est dégagée par un des membres du commando. (Anonyme)
Minutage 01:14:00


Continuité
On peut distinguer un soldat (typé Amérique du sud) qui passe et regarde vers le commando mais quand Miller crie qu'il recherche Ryan, un des soldats interpellé appelle son congénère en criant "eh joe!" juste a ce moment le même soldat repasse ! (Anonyme)
Minutage 01:16:00


Observation
On voit le ciel passer de très gris à faiblement nuageux. (Inconnu)
Minutage 01:19:00


Continuité
Le caporal Upham prend les sacs sur le sol après la bataille du radar, on peut distinguer qu'il a une sangle verte en bandoulière mais sur le plan suivant la bandoulière a disparu. (Anonyme)
Minutage 01:25:00


Continuité
Quand le peloton est prêt à attaquer près de la station radar, Jackson est à une certaine distance de Reiben. Dans le plan suivant, ils sont côte à côte. (nicomch)
Minutage 01:28:00


Tournage
On aperçoit l'ombre de la caméra sur l'épaule gauche du Caporal Upham au moment où il est filmé en train de marcher. (Emiel B.)
Minutage 01:40:00


Continuité
Wade a été tué. Ils ne sont plus que 7. Or on les voit traverser un champ à 8 personnes. (Inconnu)
Minutage 01:42:00


Continuité
Miller discute avec Ryan sur le pont de la ville détruite, on peut distinguer les ombres mais quand les plans changent les ombres ne sont plus orientées du même coté. (Anonyme)
Minutage 01:46:00


Observation
On voit une pub de Suze: l'âme de l'estomach. Or la bonne orthographe est Estomac. (Inconnu)
Minutage 01:53:00


Continuité
Le sergent Horvath est assis sur les marches de l'église avec d'autres soldats, il croise les jambes mais sur l'image suivante ses jambes sont décroisées. (Anonyme)
Minutage 01:57:00


Continuité
John Miller s'assoit sur une chaise et met sa main droite sur la gauche. Sur le plan suivant , il a la main gauche sur la main droite. (Inconnu)
Minutage 01:58:00


Continuité
Ryan évoque un événement avec ses frères et dit que c'est la dernière fois qu'ils se sont trouvés ensemble pourtant on peut les voir tous quatres en uniformes sur une photo chez leur mère (vers 32') de incorporés dans la même compagnie avantplus un des officiers dit que les quatre frères étaient d'être séparés (vers 33'). (Anonyme)
Minutage 02:00:00
Revenir en haut Aller en bas
husky
First Sergent
First Sergent


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 43
Localisation : Quebec

MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ryan.   Mer 18 Mar 2009, 22:53

Suite

Continuité
L'attache du casque de Reiben est mobile. Or les casques US de la seconde guerre mondiale possèdent des attaches fixes, soudées en une seule pièce au casque. (Philippe Jarbinet)
Minutage 02:06:00


Continuité
L'attache du casque de Reiben est mobile. Or les casques US de la seconde guerre mondiale possèdent des attaches fixes, soudées en une seule pièce au casque. (Philippe Jarbinet)
Minutage 02:06:00


Anachronisme
On voit une voiture immatriculé dans la Manche (50). Or cette nouvelle numérotation date d'apres la guerre. (Inconnu)
Minutage 02:07:00


Continuité
Les américains tuent un allemand dans une maison. Le sang coule sur le sol. Sur le plan suivant , le mort et le sang ont disparu. (Inconnu)
Minutage 02:07:00


Continuité
Le caporal Upham met en joue un groupe d'Allemands, un des hommes situé sur sa gauche a son fusil pointé vers lui, il pourrait alors tirer car Upham ne le regarde pas. (Anonyme)
Minutage 02:07:00


Continuité
Ryan regarde Miller mort, son casque est renversé prés de lui mais quand le plan change le casque est dans l'autre sens !!! (Anonyme)
Minutage 02:07:00


Observation
A la fin du film, les avions qui interviennent juste à temps pour attaquer les chars sont des chasseurs P.51 Mustang, sans aucune bombe ou rocket sous les ailes. Avec leurs seules mitrailleuses d'ailes, ils n'auraient pas fait grand mal aux panzers. De plus, en juin 44, ces avions ne faisaient pas des attaques au sol, ce rôle étant attribué aux P.47 Thunderbolt. (Cormoran)
Minutage 02:07:00


Continuité
1ère explosion du véhicule allemand. On voit un soldat se faire toucher par le sniper et tomber sur 2 corps. Même explosion, point de vue du sniper, qui ensuite tire sur le soldat allemand cité plus haut. (RobiOneKenobi)
Minutage 02:11:00


Continuité
En haut du clocher, Parker tire les dernières cartouches de sa mitrailleuse sur les troupes Allemandes. Quand il annonce qu'il n'a plus de calibre 30 et qu'il retire son arme du bord du clocher, on peut voir qu'une nouvelle bande de cartouches a fait subitement son apparition dans le couloir d'alimentation de l'arme! (syl)
Minutage 02:13:00


Continuité
Upham abat le soldat allemand. Quand les autres allemands s'éloignent, on ne voit aucun corps au sol! (B Servais)
Minutage 02:28:00



ERREURS NON MINUTEES (Si vous avez des minutages, allez sur la page de soumission)


Tournage
Dans la scène du tigre à la fin, on voit un Crowell, or il s'agit d'un tank déguisé. (jean-guy.danis)

Continuité
On voit un jeune soldat qui passe près d'eux. Après qu'un certain flot de personnes soit passé, le jeune soldat réapparait alors qu'il était déjà passé une première fois. (Bruno)

Continuité
Lors du débarquement,le capitaine Miller observe la position des allemands en fixant sur sa baionette un miroir avec du chewing-gum...lorsque la caméra film le miroir, en arrière plan on voit la mer ,on ne voit aucun bateau....or, sur le plan suivant, un plan large, on voit de nombreux bateaux de débarquement et un gros bateau..... (Cousseau)

Continuité
Les blindés sans tourelles qui interviennent à Merderet au côté des Tigre sont des Marders, des chasseurs de chars allemands des années 42-44, prévus à l'origine pour contre les T34 sur le front russe. Ces canons anti-chars mobiles n'étaient jamais engagés dans la mélée comme des chars d'assaut (trop vulnérables avec leur casemate ouverte) et étaient employés en défense, de préférence en rase campagne. (Nico)

Continuité
Le mur d'une maison s'effondre et des Allemands se trouvent derrière. Tout le monde se met en joue et crie à tue-tête. Finalement, après que les Américains aient descendu tous les Allemands, on en voit un assis sur la table avec les mains placées de chaque côté de ses cuisses. Deux plans après, un soldat monte jusqu'aux morts et on voit le même soldat qui a maintenant les mains entre les cuisses! (Inconnu)

Tournage
Lors de l'attaque des Allemands dans la ville située sur le Merderet, il viennt de subir la première explosion et pénètrent dans la ville. Un premier plan filmé d'en haut les montre en train de se faire allumer par une mitrailleuse située en hauteur. Quelques instants plus tard, on voit exactement la même scène mais filmé au niveau du sol. C'est une façon d'économiser des munitions factices. (Philippe Jarbinet)

Anachronisme
La montre de Mellish est trop récente pour qu'il puisse la porter. (moi)

Continuité
Au débarquement, on voit un soldat plein de sang allongé à coté d'une sturcture en fer et un autre soldat assis contre le métal avec une blessure à la jambe, mais après, il ne l'a plus. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Miller regarde les armes allemandes avec le miroir, le chewing-gum et la baionette au débarquement et après, c'est le sergent qui les regarde, il n'y a rien sur son pouce gauche, quand il met du sable dans une boite marqué france à la fin du débarquement, il a un pansement à son pouce gauche. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
A la scène du débarquement, on peut voir Miller sortir de l'eau juste avant son "vertige" avec sa coiffure, pendant le vertige, sa coiffure est diférente. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
A la scène de la station radar, quand l'allemand creuse et fait tout pour convaincre les américains de ne pas le tuer, il y a deux plans sur Miller, les ombres de ces deux plans et les ombres des autres plans ne conviennent pas du tout. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Au tout début, quand les personnes vont au cimetière américain, il y a une personne qui prend une photo, quand on le voit de face, il y a des filles, après, quand on le voit de derrière, les filles ont changé de face. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Quand Mellish se bat contre un allemand à la fin, Mellish le mort à la main, quand l'allemand descends, on peut voir qu'il a été mordu à la main gauche, quand Upham arrète les allemands, on peut voir la blessure, sauf que cela n'a pas la forme de dents. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Au tout début, dans le petit bateau, après que la rampe s'abaisse, on peut voir deux fois un bunker allemand, une fois très loin, l'autre, très près. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Quand Mellish se bat contre l'allemand, ce dernier a son casque sur la tete, sur le plan suivant, il est au bout de son arme. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Dans la ville détruite française, quand le soldat s'assoit et fait tomber une planche qui détruit un mur, la planche change de couleur quand elle tombe. (le chercheur d'erreurs)

Continuité
Au village détruit, quand il trouve le soldat ryan avant de dormir dans l\'église, Ryan se recoit le soleil, quand il va se relever, il n\'est plus au soleil. (le chercheur d\'erreurs)

Continuité
Quand Jackson, Mellish et Reiben cherche Ryan dans les plaques et que l\'escouade s\'en va à Ramelle au même endroit, les ombres sont différentes. (le chercheur d\'erreurs)

Continuité
Quand Jackson tire à la fin, on voit un char le visait, et Jackson continue à tirer trop longtemps, car après on voit le char qui le vise très bien alors qu'il aurait déjà du tirait il y a longtemps, surtout qu'on entend et ne voit d'explosion pendant que Jackson tire. (le chercheur d\'erreurs)

Anachronisme
le sniper de l'équipe de Miller utilise une lunette de tir seulement utilisée par les marines dans le pacifique (Inconnu)

Anachronisme
Quand le SDKfz allemand est détruit dans le champs, les paras disent que les allemands sont de la 2eme division SS. Hors celle ci se trouve à ce moment dans le sud ouest. C'est en remontant qu'elle rasera Oradour sur Glane (Sined)

Anachronisme
Lors du débarquement sur Omaha, les américains ont débarqué à marée basse et pas haute. De plus, la plage était noyée sous les fumigènes (sined)

Tournage
avant d'attaquer la station radar, le groupe de miller se concerte en s'asseyant dans l'herbe dense. Or on remarque que l'herbe est déjà aplatie avant que les hommes ne s'assoient. (dimitri wieliczko)

Continuité
Quand les americains attaquent la station radar, on voit Upham regardé dans une lunette de sniper et on voit des allemands dedant, Jackson aurait très bien pu se mettre à cet endroit et tiré sur les allemands (Ali-François TABARNOUST)

Anachronisme
Avant l'affrontement final, Ryan dit à Miller que son frère Dan est parti à l'armée après qu'ils aient été une dernière fois ensemble, deux ans plus tôt. Or, quand l'officier et le pasteur viennent informer la mère de Ryan de la mort de trois de ses fils, on voit une photo sur un meuble derrière la porte: les quatre frères sont casqués et en uniformes. Cela veut donc dire qu'ils se sont revus après le départ de Dan pour l'armée. (Philippe Jarbinet)

Continuité
Les seuls chars autour des DZs des 82 et 101 div. para sont des chars francais de la campagne de 1940, des S-35, rassemblés dans le Ersatz Panzer Gruppe 101. Les deux bataillons indépendants de chars Tigres n'intervienront que plus tard, et pas a cet endroit. ceux des SS-Pz Div. nettement plus tard. (Emmanuel BESUELLE)

Continuité
le terrain autour de Carentan entre la tête de pont d'Omaha et celle de de Utah est occupé par les Allemands, un régiment para, rien que cela... ou sont-ils dans le film? A supposer que l'E-M US ait réellement voulu sauver le soldat Ryan, il aurait probablement envoyé un groupe à partir de Utah, pas d'Omaha, surtout que des éléments de la 101e avaient été parachutés par erreurs sur la plage d'Utah, ou tout proche.C'est bien plus éloigné ds DZs des div. paras que la tête de pont d'Utah. Le scénario du film est stupide. (Emmanuel BESUELLE)

Continuité
On se demande bien pourquoi l'homme civil francais dans la maison bombardée insiste pour savoir s'ils sont passés pas Valognes?! (Emmanuel BÉSUELLE)

Continuité
Quand l'allemand commence à enfoncer le couteau dans le coeur de Mellish,il le tient dans sa main droite . Or, quand il finit de lui enfoncer ,il le tient dans sa mains gauche (Inconnu)

Anachronisme
A la fin du film, on voit Tom Hanks adossé à un side-car tirant sur un char. Il ne s'agit pas d'une moto allemande (BMW 750 ou Zundapp KS750) mais d'une moto Russe de marque Oural 650 de type M (pas assez de détail pour identifier l'année). Ce type de moto n'a été fabriqué qu'à partir de 1957. Ces motos sont souvent utilisées dans les films car elles sont ressemblantes aux motos allemandes de la 2WW et surtout 10 à 15 fois moins chères. (Quenquen)

Continuité
Le char allemand explose sous les coups de chasseurs Mustang, mais lors de seconde passe, on ne voit aucun tir de roquette ou de bombe (fab)

Continuité
à la fin, lorsque Uppam regarde les Waffen SS tirer sur ses copains de l'autre côté du pont, on remarque que le tireur au fusil au premier plan n'a aucun recul avec son fusil, alors qu'il tire. On remarque également une petite valve sur le dessus du levier d'armement. C'est donc un fusil à gaz utilisé en Airsoft! (rémi bourboulon)

Continuité
Quand Jackson est dans le clocher, il tire 8 coups de suite hors son fusil model Remington 1903 n'a pas 5 coups dans son magasin et il tire meme le dernier coup avec le cran de securité armé. (Guillaume)


Dans la scène qui se déroule dans le petit village sous la pluie de Neuville-au-Plain on peut voir des pommes à terre, à côté d'une charrette renversée : c'est un anachronisme car les pommes ne sont pas récoltées en juin.

Dans la scène qui se déroule dans le village de Ramelle : la présence d'un clocher après une attaque allemande est très improbable étant donné que toutes les positions élevées, et donc avantageuses, étaient systématiquement détruites avant d'entrer dans un village. Jackson et Parker prennent un gros risque en prenant position dans ce clocher car à l'époque, détruire les positions élevées (telles que les silos à grain etc.) est l'objectif - non-officiel - principal autant pour les Alliés que pour les Allemands.

Dans la scène avant que le médecin se fasse tuer, on voit la troupe de soldats et on en compte 8, alors que dans cette partie, il ne devrait y en avoir que 7 car ils viennent de perdre un de leurs compagnons.

Le char allemand Tigre I que l'on voit dans le village de Ramelle est monté sur un châssis de char russe T-34. Cet "arrangement" s'explique par l'impossibilité de disposer d'un authentique Tigre I en état de marche. Il faut d'ailleurs reconnaître que le "maquillage" du char russe est fait avec soin. Historiquement parlant, faire figurer des Tigre face à des soldats américains en Normandie est une erreur. Au moment où se déroule l'action du film, la première unité équipée de Tigre présente en Normandie, le 101ème bataillon SS de chars lourds, combat face aux britanniques autour de Villers-Bocage. Les chars du film portent l'emblème de cette unité.

La 2e Division SS “Das Reich,” apparaît dans le film lors de la bataille de Ramelle. La division Das Reich ne fut engagée en Normandie à la fin juin. Certes face aux troupes américaines, mais bien après l'action du film. Il aurait été plus approprié de faire apparaître la 17ème division SS "Götz von Berlichingen" par exemple.

Les ponts de la rivière Merderet n'étaient pas un objectif de la 101e division aéroportée mais de la 82e.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ryan.   Mer 18 Mar 2009, 22:58

Excellent Éric ces note comme quoi le cinéma reste du cinéma mais comme tu le dis nous somme la pour de la détente quand ont évoque le cinéma,pour le char Tigre nous avions fait la même remarque chez nous mais tu as bien éclairé nos doutes,merci de ton sujet très intéressant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Moché Ben Elieser
Admin


Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ryan.   Jeu 19 Mar 2009, 22:37

Oui Wink excellent Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ryan.   Aujourd'hui à 18:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut sauver le soldat Ryan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il faut sauver le soldat ryan
» Il faut sauver le soldat Toutoux.
» Présentation soldat ryan
» il faut sauver WILLY
» [Bolt Action] Il faut sauver le soldat Prudhomme !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Second War,Guerre Moderne et Moyen-Orient :: Autres :: DVD, cinéma-
Sauter vers: